Il y a quelques semaines, dans les vignes du domaine, nous avons épandu du fumier de bovins. L'objectif est la fertilisation des vignes, c'est un apport de matière organique qui, en se décomposant, sous l'action de la vie microbienne et animale du sol, va apporter de la "nourriture" aux ceps de vignes. Au domaine, nous n'utilisons que du fumier de bovins et éventuellement des composts riches en matière organique (compost de déchets de raisins, marce de café, d'olives, etc.) pour les fumures d'entretiens (c'est à dire pour compenser la dépense que la vigne va effectuer pour nourrir les raisins.)
Le fumier de bovins que nous épandons dans nos vignes provient de chez des amis éleveurs, qui ont leur exploitation proche de la notre (cette année le fumier venait d'une exploitation située à l'ile bouchard, moins de 10km). Ainsi nous ne consommons pas de gazole pour nous fournir.

Voici quelques photos de l'épandage du dumier, puis de son enfouissement (labour pour l'incorporer dans le sol.)

chargement de l'épandeur:


Entrée du tracteur dans le rang (fendt 207V et épandeur gilibert):





Avant épandage:



Aprés l'épandage:



Aprés l'épandage arrive le temps, assez rapidemment, de l'enfouissage, qui consiste à enfouir le fumier au sol pour une meilleure décomposition. Matériel utilisé: tracteur case 2140 et pulverisateur en X razol) devant le tracteur:



Derrière le tracteur:



Pendant ce temps la, le retournement de la terre fait quelques heureux, ils chassent le vers de terre..;



Voila, pour infos c'etait il y a quelques semaines, un peu plus même, fin janvier, en ce moment on ne travail pas le sol, pour eviter d'augmenter le risque de gel de printemps (un sol travaillé apporte plus d'humidité au ras du sol) on attends qu'il n'y ai plus de risque de gel.